Reinette Girard
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
 

Cinquième leçon de Psychanalyse, Freud, 1909.


33 vues
video-play-icon

L'origine des névroses selon Sigmund Freud.

Selon Freud, les manifestations névrotiques trouvent leur origine dans des frustrations des pulsions érotiques remontant à l'enfance. Le patient peine à s'ajuster à une réalité qui ne répond pas à ses attentes. Il persiste à chercher la satisfaction de ses désirs primitifs et, face à l'insatisfaction des pulsions sexuelles durant les phases de développement. Il se réfugie dans la régression, retournant à une période de sa vie sexuelle où la gratification ne faisait pas défaut.

Le névrosé tente de pallier les carences de la réalité par des constructions imaginaires, confondant vœux et vérité. Le maintien du refoulement écarte de la conscience le malaise lié à l'insatisfaction, préservant les fantasmes qui rendent la réalité plus supportable.

Le fantasme permet d'échapper à une réalité difficile, selon Freud.

fantasmes

Freud observe que l'individu se réfugie dans un univers fantasmé plus gratifiant, dont il transpose les éléments en symptômes lorsqu'il sombre dans la maladie. Toutefois, sous des conditions propices, il peut trouver, à travers ces fantasmes, un chemin alternatif vers la réalité, par la sublimation plutôt que par la symptomatologie.

Le transfert en psychanalyse.

Freud soutient que l'ensemble de ces processus se retrouve dans le transfert, omniprésent dans les interactions humaines et particulièrement dans la relation thérapeutique. Le patient projette sur son analyste des émotions mêlant affection et animosité, revivant de manière détournée les sentiments refoulés qui doivent être rendus conscients pendant l'analyse. Ce processus n'est pas exempt de résistance et exige patience et discernement de la part du praticien pour résoudre les conflits internes du patient.

Freud avertit que les symptômes peuvent s'intensifier durant le traitement, mais ne sont pas plus accablants que ceux auxquels le patient est habituellement confronté. C'est souvent cette exacerbation qui conduit à la guérison, une fois le refoulement levé.

La levée du refoulement et changement.

refoulement

Les désirs inconscients révélés peuvent alors être réorientés vers d’autres voies possibles. Freud remarque que le refoulement peut être est remplacé par « un jugement de condamnation », car il s'agit souvent d'éliminer les séquelles de stades antérieurs du développement de l'individu. Une autre issue de l'analyse est que les pulsions inconscientes exposées peuvent être converties en comportements appropriés, comme cela aurait dû être le cas si le développement avait été harmonieux.
Pour Freud une autre voie est possible, le moyen de la sublimation.

Conclusion

En conclusion de sa conférence à la Clark University, Freud utilise une métaphore pour illustrer la nature humaine, animale dans ses besoins, et comment la culture contribue à la pathologie humaine en imposant des contraintes parfois excessives.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.