Reinette Girard
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
 

Reconnaitre et prévenir le harcèlement scolaire


138 vues

Qu'est ce que le harcèlement scolaire ?

Dans les études internationales, le « harcèlement scolaire » désigne, selon Catheline Nicole, « une conduite intentionnellement agressive adoptée par un ou plusieurs élèves, qui se répète et qui dure. Ceux qui  y ont  recours  cherchent  à nuire  ou  à  blesser,  en  établissant  une  relation  dissymétrique  :  ils  sont  les  dominants ; leurs victimes sont les dominés. Pour qu’il y  ait  harcèlement,  ces  trois  critères  (intentionnalité,  répétition et relation d’emprise) doivent être présents simultanément. » Catheline, Nicole. Le harcèlement scolaire. Presses Universitaires de France, 2018page 5

Le harcèlement se fait souvent par petite touche au départ avant de s’intensifier quand le harceleur comprend que son pouvoir est total. Il peut utiliser des méthodes d’intimidation, de pression, pour pouvoir jouir de son côté sadique. Parfois, plusieurs élèves participent à l’isolement de la victime, consciemment ou inconsciemment. Sourire à l’agresseur ou détourner son regard quant à la solitude que manifeste le souffre-douleur est une façon de contribuer à la maltraitance que subit l’enfant.

 

L'acharnement contre une personne

La victime est souvent différente par son attitude, son physique, ses résultats scolaires parce qu’elle vient d’emménager ou parce qu’elle ne trouve pas encore ses marques dans l’établissement. Sa particularité, comme une timidité par exemple, interpelle un individu qui n'a pas confiance en lui. Ce dernier projette sur la victime son propre mal être, ses pulsions morbides pour se défendre de ses problèmes narcissiques. L’autre, le différent de soi, que Freud évoquait par « le narcissisme des petites différences » vient toucher sans le savoir une faille de l’agresseur. Il n'est pas rare de constater que très rapidement l'agresseur va tenter de rassembler d'autres personnes à son projet de détruire la victime. Des groupes peuvent se constituer mais très souvent la victime s'isole et se retrouve seule parce qu'elle a souvent peur, reste choquée et dans l'incompréhension et finit par perdre confiance en elle. 

• Le groupe comme idéal du Moi

  • Le groupe comme idéal du Moi se constitue pour faire face à une menace, à un danger venant de l'extérieur. L’adolescent en construction a besoin de s’identifier à des pairs, à un groupe pour ensuite pouvoir se défaire et s’autonomiser. C'est une période pulsionnelle intense. L'adolescent prend de la distance avec les adultes qui l’entourent pour exister par lui même et déplace ses investissements sur un autre groupe d'appartenance qui fait office d’idéal. Le groupe adolescent est un pont entre le dedans et le dehors avant de pouvoir  assumer sa différence et ses choix.  Pour l'adolescent, sortir du groupe peut être ressenti  comme une exclusion. C'est ce qui le pousse parfois à faire alliance avec un meneur pour éviter de se retrouver seul. 

• L’adolescence ou l’enfant investit le groupe comme une image narcissique de soi.

Venir remettre en question un meneur, c’est avoir la capacité de se différencier de l’autre et d’assumer sa subjectivité. C’est toute la problématique adolescente qui montre le besoin à la fois de fusion et de défusion. Intervenir, c'est risquer de sortir du groupe et d'être "altérisé", c'est à dire rejeté comme le stipule Robert Neuburger, psychanalyste français.

On peut réfléchir à la participation de tout un groupe qui se range autour de l'agresseur sans réaliser totalement les effets que cela peut produire chez la personne agressée. Cela interpelle aussi la responsabilité des adultes qui ne voient pas le mécanisme groupal qui se met quelquefois en place contre un individu. Ce problème questionne l’acceptation de la différence de l’autre, de son identité, de son individualité. Le groupe comme une unité s’allie contre une tierce personne non reconnue dans sa subjectivité.

• Le harcèlement scolaire est une problématique de l’intersubjectivité.

L’intersubjectivité est un concept clé en psychanalyse. Elle se rapporte à la manière dont les interactions et les relations sociales construisent la subjectivité d'un individu. Le harcèlement scolaire est  le résultat de difficultés dans les relations intersubjectives et une difficulté à communiquer avec l'autre. Ces difficultés ont des conséquences sur le comportement émotionnel et psychologique des individus. Certains jeunes n'ont pas accès à leurs émotions car ils n'on pas appris à les reconnaitre, à les vivre ou parce qu'ils ont dû se couper de leurs émotions pour éviter de souffrir. Ils ont donc des difficultés à éprouver de l'empathie pour autrui. Il est important d'apprendre aux enfants à exprimer leurs émotions en travaillant sur l'empathie, la communication.

Que le harcèlement se fasse en équipe ou de façon isolée, par une seule personne, le harcèlement touche en profondeur au narcissisme de la victime, à la relation à l'autre. La honte, la peur, l’angoisse et l’incompréhension vécus par la victime ont un effet d’un véritable traumatisme avec des conséquences psychiques et même somatiques sur le long terme. 

• La symbolisation ou mettre du sens comme mécanisme de reconstruction

Il est difficile pour un jeune de se remettre d’un harcèlement surtout si cela s’est produit sur plusieurs années et dans l’indifférence de ses camarades, et parfois des adultes.

Un psychanalyste, ou un thérapeute de votre choix, peut venir en aide pour écouter la souffrance de la victime souvent dans l'incompréhension. Le psychanalyste peut aider à transformer les effets négatifs de ces années de souffrance en permettant de libérer les émotions négatives souvent refoulées pour aider à reprendre confiance en soi. La relation entre le psychanalyste et l'adolescent est une relation intersubjective qui permet à l'adolescent de retrouver sa capacité d'agir en comprenant qu'il n'est pas responsable de ce qui lui arrive.  

La famille, les amis et tout l’entourage sont des alliés non négligeables pour redynamiser les pulsions de vie de l'adolescent(e).

Il est indispensable de lui montrer sa valeur, ses capacités, ses ressources. L’objectif étant de l’aider à reprendre confiance en lui, en reconnaissant dans un premier temps sa souffrance pour l'amener à se projeter de façon plus positive dans l'avenir.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'harcèlement scolaire ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.