Reinette Girard
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
 

Démasquer un ou une perverse narcissique


287 vues

Personnalités narcissiques : pervers narcissques

Le ou la pervers(e) narcissique est selon Paul Claude Racamier (psychiatre et Psychanalyste français, 1924-1996), un individu qui « se fait valoir aux dépens d’un autre ».

Le pervers narcissique est une personne qui a des traits de personnalité narcissiques. Il ou elle use de stratagèmes abusifs pour contrôler et manipuler autrui. Son objectif principal est de dominer en manipulant son entourage. Il a besoin de mettre son dévolu sur une "proie" pour la dominer, car en réalité, il a une faible estime de soi. Il a besoin d'elle pour nourrir son narcissisme.

Les pervers narcissiques ont souvent un besoin constant d’être admirés et approuvés. Ils cherchent à maintenir leur image grandiose en contrôlant les autres. Ce sont  des menteurs, des manipulateurs.  Ils peuvent également utiliser des tactiques d’intimidation pour obtenir le pouvoir et le contrôle sur les autres.

Comment arrive-il à mettre sa victime sous emprise ?

Il utilise la pensée subversive, la séduction, le langage paradoxal, la confusion, la fausse empathie, et sait se rendre indispensable.

Il renverse la pensée de l’autre pour la détourner de son objectif pervers . Il a recourt à des méthodes de « décervelage » selon Paul Claude Racamier, psychiatre et psychanalyste français, provoquant une difficulté de penser et d’analyser une situation. Pour Anne Crignon (article publié dans le nouvel observateur, le 30 mars 2012) « Le processus en œuvre dans le décervelage consiste en une perte progressive des capacités psychiques d’une personne soumise à des manipulations quotidiennes qui agissent comme des micros agressions. Le poison est instillé à dose homéopathique. Le manipulé devient peu à peu inapte à opérer la distinction entre ce qui est bon ou mauvais pour lui et n’a pas conscience de ce "décervelage". Incapable de discernement, privé de ses capacités d’analyse, de son esprit critique et de son libre arbitre, il obéit aux injonctions du manipulateur sans résistance. » 

Les pervers narcissiques sont efficaces en communication.

Sa méthode consiste à utiliser la langue de bois et à parler non en son nom propre, mais en utilisant le "on" pour détourner la victime de sa véritable intention. Le but est de l'attirer dans une pensée globale inattaquable. La personne en face ne peut pas s'opposer à lui, car la technique est bien ficelée et savante. Sa victime rentre alors sans le savoir dans le monde du pervers en perdant sa capacité de penser. En utilisant donc la pensée générale, pour détourner sa victime de son discours pervers, la personne succombe devant une apparente vérité.  Paul Claude Racamier, qui a étudié les méthodes des pervers narcissiques, affirme que "ce n'est pas qu'autrui soit sot, ni certes que le pervers soit intelligent, il est seulement habile, mais il est d'autant plus habile à tromper que pour lui la vérité n'a aucune valeur en soi, le résultat seul étant ce qui compte."

Attention les pervers narcissiques sont des menteurs.

 Il n'hésite pas à se repentir, si cela lui permet de gagner la confiance de l'autre. Mais, c'est un faux repentant. Il retourne toujours la situation en sa faveur. Il aime culpabiliser sa victime. Il est capable de tromper les autres et de les désapprouver pour leurs propres erreurs et leurs échecs. En parlant au nom du plus grand nombre, il réussit à faire croire à sa victime que c'est elle qui a un problème. 

Sa victime est considérée comme un objet et non un sujet avec lequel il joue sans aucun scrupule.

Personne ne peut se douter des ravages qu'il peut commettre par ces méthodes de manipulation. Il est difficile d'estimer le nombre de victimes de ces personnages peu recommandables. Peu de personnes ont connaissance des traits des pervers narcissiques et ce qualificatif est parfois utilisé à tord. 

Il est très bien intégré socialement. Il est en général très apprécié par son entourage.

Mais, en isolant sa victime, en divisant en douceur pour mieux régner, il reste aux yeux du plus grand nombre un innocent.

Méfiez vous des apparences.

Si vous soupçonnez être dans une relation d'emprise faites vous aider par un psychanalyste ou autre thérapeute qui connait ses méthodes. Car, souvent le pervers réussit à séduire ceux qui vous entourent pour vous faire passer pour un fou ou une folle. Prenez du recul, et parlez en à des personnes qui ont le même ressenti que vous ou des personnes extérieures. Ne vous découragez pas, et surtout ne montrez pas vos soupçons à son égard. Il est prêt à tout pour ne pas être démasqué.

Attention : Le pervers narcissique prend connaissance de tous vos aspects. C'est pourquoi, il aime parler et vous flatter pour connaitre vos failles. 

Il peut utiliser tous les messages écrits contre vous, pendant que lui ne laisse aucune trace ou seulement des éléments qui jouent en sa faveur. Il profitera de votre innocence et de votre confiance pour obtenir ce qu'il veut, sans aucune hésitation. C'est une personne sans aucune empathie.

pervers narcissique

Pourquoi se faire aider par un(e) psychanalyste.

Le pervers narcissique utilise vos faiblesses

Un psychanalyste est en mesure de vous éclairer sur les motivations inconscientes qui vous ont conduit à accorder votre confiance à un individu narcissique dépourvu d'empathie. Il est crucial de décrypter ces mécanismes cachés qui vous ont poussé vers des personnes susceptibles de semer le chaos dans votre vie. Le manipulateur a su déceler votre vulnérabilité, votre quête d'union ou de fusion, votre désir de rencontrer votre âme sœur. Il a manipulé votre idéal, probablement construit pour pallier une difficulté rencontrée durant votre enfance. En saisissant les conflits qui vous habitent, comprendre vous permettra d'éviter de revivre une expérience aussi douloureuse.
 

Comprendre l’emprise pour mieux s’en défaire

L'emprise psychologique, ce phénomène insidieux qui s'infiltre et se tisse dans les tréfonds de notre être, peut devenir un véritable carcan pour l'esprit. Elle se manifeste souvent dans des relations toxiques où le manipulateur exerce un contrôle mental sur sa victime, laissant celle-ci dans un état de dépendance et d'impuissance. Pourtant, il est possible de briser ces chaînes invisibles en travaillant sur son inconscient, cette partie profonde et souvent méconnue de notre psyché.

L'inconscient : terrain fertile des schémas répétitifs

psychanalyse

Notre inconscient est le gardien silencieux d'une multitude de croyances et expériences passées. C'est là que résident nos automatismes comportementaux, nos peurs enfouies et nos désirs inavoués. Dans le cadre d'une emprise, l'inconscient peut maintenir la personne dans un état de soumission par la réactivation constante de schémas destructeurs. Travailler à modifier ces patterns inconscients est donc essentiel pour retrouver son autonomie.

Les techniques pour libérer l'inconscient

Heureusement, plusieurs approches permettent d'agir sur l'inconscient pour se libérer d'une emprise. La psychothérapie analytique vise à explorer les profondeurs cachées de notre esprit afin d'en extirper les racines du mal-être. Des méthodes telles que l'hypnothérapie ou la programmation neurolinguistique (PNL) offrent également des outils efficaces pour reprogrammer positivement nos pensées et comportements automatisés.
 

Conclusion

Il est crucial de comprendre que le chemin vers la libération ne doit pas être parcouru en solitaire. Le recours à un professionnel formé aux dynamiques complexes de l'emprise est souvent indispensable. Un thérapeute spécialisé saura guider la personne affectée à travers les méandres obscurs de son inconscient afin qu'elle puisse reconquérir sa liberté émotionnelle et cognitive.

Le travail sur soi est une aventure intérieure qui demande courage et persistance mais promet en retour une transformation profonde. Se libérer d'une emprise par le travail sur l'inconscient n'est pas seulement une fuite face à un manipulateur ; c'est avant tout une démarche proactive vers une affirmation personnelle renouvelée. C'est ainsi que chaque individu peut peu à peu reconstruire son identité propre et s'épanouir loin des ombres du contrôle psychologique.

En définitive, travailler sur son inconscient lorsqu'on subit une emprise n’est pas qu’une démarche thérapeutique ; c’est avant tout un acte éminemment personnel qui marque le début d'un voyage vers soi-même – celui où chaque pas franchi nous éloigne davantage des liens invisibles qui entravent notre volonté propre et nous rapproche toujours plus près du rivage bienveillant où règne notre liberté retrouvée.
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.