Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)
 
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)

Qu’est-ce que la psychanalyse ?


39 vues

La psychanalyse est une approche théorique ayant pour but d'appréhender l'inconscient et les troubles psychologiques en examinant les souvenirs enfouis, les pulsions innées et les tensions affectives. Élaborée par Sigmund Freud au début du 20ème siècle, cette méthode thérapeutique a donné lieu à divers courants de réflexion. La psychanalyse met l'accent sur l'incidence de l'inconscient sur notre conduite, notre raisonnement et nos sentiments. Cette technique incite à exprimer oralement les pensées et les émotions afin de libérer les entraves et de favoriser une meilleure appréhension de soi.

Qui est Sigmund Freud, père de la psychanalyse ?

Sigmund Freud, un éminent neurologue autrichien, est le père fondateur de la psychanalyse.

Né en 1856 à Freiberg, en Moravie (aujourd’hui en République Tchèque), Sigmund Freud est l’aîné de huit enfants issus d'une seconde union. Son père est un commerçant qui, en raison de l'antisémitisme croissant, déménage avec sa famille à Vienne où Freud grandit et poursuit ses études en médecine. Il travaille plus tard en tant que chercheur dans les domaines de la physiologie et de la biologie, en se concentrant principalement sur les animaux.

Du travail sur l'hystérie, à la découverte de la psychanalyse.

Freud collabore avec Josef Breuer sur des cas de patientes souffrant d'hystérie, en utilisant la méthode cathartique de Breuer qui libère les émotions liées aux traumatismes à travers l'hypnose. Durant ses études, il rencontre également le docteur Martin Charcot à l'hôpital Salpêtrière à Paris, ce qui sera déterminant pour la suite de sa carrière. Ces expériences cliniques notamment en hypnose l’amènent à considérer le traitement des symptômes différemment. Il se tourne par la suite vers la technique des associations libres car il constate que les effets de l’hypnose ne sont pas forcément durables.

Il va s'intéresser davantage aux causes des symptômes qu'à leurs manifestations. Il développe alors l'idée d'un inconscient influençant le comportement des individus et établit des liens entre les névroses et les problèmes sexuels. Il développe également des concepts de défense psychologique et élabore sa théorie sur la sexualité infantile.

Selon Sigmund Freud, l’être humain est traversé par des stades qui ont une influence sur sa personnalité .

Selon Freud, la sexualité humaine représente un aspect majeur de l'énergie vitale. Elle influence considérablement le comportement humain. Cette énergie est appelée libido. Elle est à l'origine des impulsions qui nous poussent à atteindre certains objectifs à court terme et à réprimer d'autres aspects de notre psyché. Elle vise à éviter les dangers ou les conflits que nous pouvons rencontrer avec notre environnement.

Pour Sigmund Freud, nous traversons tous différents stades de développement liés à la sexualité avec des fixations plus ou moins importantes à certains stades. Ce qui se passe durant ces stades influence la manière dont l'inconscient va agir sur la personne conditionnant certains traits de caractère d'un individu. Chaque étape du développement psychosexuel détermine les actions nécessaires pour exprimer la libido de manière satisfaisante. Chaque frustration à ces périodes peut créer des fixations et des conflits qui restent inconsciemment enracinés en nous.

Selon la théorie freudienne, il existe plusieurs étapes du développement psychosexuel :

  • Comme le Stade oral. Ce stade concerne les premiers mois de la vie.. La bouche est la principale zone de recherche de plaisir, à une période précoce de développement. Si les bébés sont empêchés d'utiliser leur bouche pour se satisfaire, cela peut avoir pour conséquence   une fixation inconsciente à ce stade.
  • On retrouve le Stade anal qui se situe selon Freud entre la fin du stade oral et l'âge de 3 ans. Cette période est associée au contrôle du sphincter. C'est l'apprentissage de la défécation, qui est la zone de plaisir. Les fixations associées à cette phase concernent l'accumulation et les dépenses, liées à l'esprit d'épargne et à la discipline d'une part, et à la désorganisation et au gaspillage de ressources d'autre part.
  • Freud distingue le Stade phallique qui entoure la période de 3 à 6 ans environ. Cette zone érogène est associée est celle des organes génitaux. La curiosité concernant les différences entre les sexes émerge durant cette phase de développement. Freud a également lié cette période au "complexe d'Œdipe" chez les garçons et du "complexe d'Électre" chez les filles.
  • Le Stade de latence commence vers l'âge de 7 ans et se poursuit jusqu'à la puberté. Elle ne se caractérise pas par une zone érogène particulière.  Pour Sigmund Freud ce stade de développement est  moins pulsionnelle. C'est la période des apprentissages, avec l''apparition de  la pudeur et du sentiment de honte. 
  • Le Stade génital commence avec la puberté. Il est associé aux changements physiques qui accompagnent la période de l'adolescence. Cette phase du développement psychosexuel est importante. Car,  c'est une période de transitionnalité, avec des bouleversements et des changements physiques et émotionnels. C'est une étape avec une forte poussée pulsionnelle.  

Tous ces stades vont avoir un impact important dans la vie d'un individu. Ils vont influer sur le caractère d'une personne et sur le comportement. 

Les instances psychiques selon Freud.

Les topiques de Freud représentent une théorie fondamentale de la psychanalyse qui a révolutionné notre compréhension de la psyché humaine et de ses mécanismes complexes. Ces topiques, développées par Sigmund Freud au début du XXe siècle, sont constituées de trois instances psychiques : le ça, le moi et le surmoi. Le ça, qui est la partie la plus primitive de notre psyché, est dominé par le principe de plaisir et cherche à satisfaire nos pulsions et nos désirs les plus fondamentaux. Le moi, quant à lui, est responsable de l'équilibre entre les exigences du ça et les contraintes de la réalité, et opère selon le principe de réalité. Enfin, le surmoi représente notre conscience morale et notre idéal du moi, qui sont influencés par les normes et les valeurs de notre environnement socioculturel.

La découverte de ces instances psychiques a permis de mieux comprendre les conflits internes qui peuvent surgir lorsque les besoins du ça entrent en collision avec les exigences du surmoi, menant ainsi à des symptômes psychopathologiques tels que l'anxiété, la dépression ou les troubles obsessionnels-compulsifs. De plus, les topiques de Freud ont également mis en lumière l'importance des processus inconscients dans notre vie mentale, soulignant que nos actions et nos pensées ne sont pas toujours le résultat de décisions rationnelles et conscientes, mais peuvent être influencées par des désirs et des motivations cachées.

Les topiques de Freud ont grandement contribué à élargir notre compréhension de la nature humaine et à établir les bases de la psychanalyse. Aujourd'hui encore, elles continuent d'inspirer et d'influencer les chercheurs et les praticiens dans le domaine de la santé mentale, témoignant ainsi de leur pertinence et de leur valeur dans l'étude de la psyché humaine.
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.