Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)
 
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)

Les stratagèmes des pervers narcissiques.


35 vues

Le pervers narcissique a besoin de dominer

Les stratagèmes du pervers narcissique (PN) visent à dominer autrui en inversant l'ordre générationnel à travers des techniques de séduction et de manipulation, et en créant un fantasme d'indifférenciation. Par ce fantasme de fusion, les victimes sont ensorcelées par l'idéal qu'il prétend incarner, celui d'un retour à un monde indifférencié et unique, où régnerait un bien-être ayant existé jadis. Le pervers narcissique se place dans l'omnipotence narcissique, se considérant comme son propre créateur et maître de tout.

Le pervers narcissique a besoin de détruire l'autre

Le pervers narcissique attaque l'autre pour ses qualités qu'il souhaite détruire afin de combler son vide abyssal et sa douleur refoulée liée au deuil dénié. Il considère l'autre comme un objet sur lequel il peut projeter ses pulsions sadiques.

Son envie lui est insupportable car elle le ramène à son besoin de l'autre qu'il nie. Son désir de destruction de l’autre, de posséder ses qualités lui permet d’assouvir son besoin de dominer, en la détruisant.

Comment réussit il à mettre sous emprise sa victime.

Le pervers narcissique est stratégique : il crée d’abord une dépendance affective

Afin de parvenir à ses fins manipulatrices, il va soigneusement faire croire à sa victime qu'elle est son égale et qu'ils partagent de nombreux points communs en se façonnant à son image, s'immisçant ainsi dans le monde idéal qu'elle s'est forgée, tout en créant un sentiment de fusion avec elle en donnant l'illusion d'aimer les mêmes choses qu'elle, en se rapprochant de ses croyances et en prétendant avoir les mêmes valeurs. Cette technique bien rôdée va progressivement faire régresser sa proie à un état archaïque et vulnérable, tel un nourrisson en parfaite symbiose avec sa mère.

Le Pervers narcissique fait croire à sa victime qu'elle est unique.

Le pervers narcissique fait croire à sa victime qu’elle est unique comme un enfant qui désire être l’unique amour de ses parents. Il fait habilement et subtilement croire à la personne, en jouant sur ses émotions et ses peurs les plus profondes, qu'il sera toujours présent et disponible, à n'importe quel moment et en toutes circonstances, pour venir combler de façon insidieuse et manipulatrice le sentiment d'abandon et de solitude qui habite sa proie, créant ainsi une dépendance affective malsaine et destructrice.
Ces actions sont motivées par l'envie et accompagnées d'actes défensifs contre cette dernière. Il discrédite ensuite l’objet manipulé en le maîtrisant au départ par son pouvoir de domination, de séduction avant de projeter ses pulsions de mort sur lui.

Les attaques du pervers narcissiques se font principalement par le biais de la parole

Ces attaques se font par le biais :

  • de la confusion, En jouant subtilement sur la confusion ambiante, il va pouvoir mener une attaque déterminée envers l'objet de toutes ses convoitises - cette sublime pièce d'art qu'il admire depuis toujours - et pour cela, il va se comporter habilement en prédateur rusé, dissimulant ses intentions véritables derrière une façade d'admiration pudique et de respect feint. En jouant sur la confusion, il va pouvoir attaquer l'objet de façon au départ subtil, pour éviter qu’elle ne se méfie de ses agissements. En général, le pervers narcissique isole progressivement leur proie afin de la rendre plus vulnérable, créant ainsi un besoin de dépendance accru.
  • de la disqualification
  •  en renversant les choses en sa faveur. Pour gonfler son ego et lutter contre l'envie, il va mettre en avant ses qualités pour se valoriser et rabaisser autrui.

Selon F. Pasche (1983), « pour le pervers, au sens de perversité, « la réalité psychique de l’autre est justement l’objet de sa convoitise, sa jouissance est là et elle est à détruire ou tout au moins à réduire, à rabaisser. Tout l’être du sujet est engagé dans ses passages à l’acte et tout l’être de l’autre est visé. » La satisfaction charnelle est secondaire. » cité par J.P. Caillot dans Envie, sacrifice et manouvres perverses narcissiques, RFP.

Le pervers narcissique paralyse sa victime

Créer une forme de fusion pour faire croire qu'ils sont fait l'un pour l'autre.

Dans un état de confusion souvent provoqué stratégiquement par le manipulateur, qui exploite les paradoxes et les contradictions, la victime est déstabilisée. Il devient particulièrement difficile pour cette dernière de réfléchir et d'agir de manière cohérente, ce qui la rend vulnérable. Le pervers plonge sa victime dans une dépendance insupportable. Il réussit alors à créer une fusion illusoire et idéalisée entre eux, rendant extrêmement difficile tout éventuelle prise de conscience et séparation ultérieure de la part de la personne manipulée, qui se retrouve prisonnière de cet idéal fantasmé construit au départ par le pervers.

Le pervers narcissique joue un idéal correspondant à celui de sa victime

Le pervers narcissique joue avec l'idéal de la personne

Les personnes qui se trouvent sous l'emprise d'individus manipulateurs et destructeurs, souvent qualifiés de pervers narcissiques, éprouvent fréquemment des difficultés à rassembler tous les éléments du puzzle qui révèlent leur statut de proies vulnérables, en partie à cause des mensonges répétés et des justifications fallacieuses dont ces derniers usent pour les maintenir dans l'illusion, mais aussi en raison de l'attrait qu'exerce sur elles l'idéal de bonheur et de réussite qu'elles ont toujours rêvé d'atteindre.

Elles croient pouvoir trouver un soutien auprès de ces êtres toxiques jouant constamment un jeu de tromperie pour les retenir captives dans leurs filets. En effet, il est vrai qu'au début d'une relation, le manipulateur peut se montrer extrêmement empathique afin que la victime baisse ses défenses. Celle-ci se laisse alors séduire par la magie des mots du manipulateur, qui donne l'illusion d'être un personnage indispensable pour la personne concernée.

La désillusion ressentie est proportionnelle à l'investissement émotionnel, psychologique et parfois même financier que les victimes ont mis dans ces relations toxiques avec ces personnages peu fréquentables. Souvent ces manipulateurs égocentriques, qui profitent honteusement de la vulnérabilité, de la générosité et de la sincérité des êtres empathiques, les laissent démunis et émotionnellement épuisés une fois la réalité dévoilée.

Apprenez à repérer les signes que vous êtes la proie d’un pervers narcissique

Analysez la situation, préservez vous.

Si vous ressentez une dépendance affective importante envers une personne qui vous ment constamment, vous séduit sans arrêt tout en adoptant un comportement disqualifiant, et contradictoire entre ce qu’il dit et ce qu’il montre réellement de sa personne, vous êtes peut-être victime d’un manipulateur.

Si vous êtes dans une position d'attente permanente, et si vous avez l'impression d'être constamment dans la confusion de vos émotions et de vos pensées, et que vous êtes sans cesse dévalorisé(e) et déconsidéré(e) dans votre réflexion et vos ressentis, il se peut que vous soyez l'objet de manipulation.

Apprenez à vous protéger en établissant des limites et en refusant de participer aux jeux des manipulateurs.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.