Psychanalyste Marseille - Thérapeute de couple et thérapeute familiale - Reinette Girard
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
 

Le Sentiment d’Abandon : Comment Faire Face et Retrouver Sa Confiance


494 vues

Le sentiment d’abandon, une douleur profonde ressentie par beaucoup à diverses étapes de leur existence, se caractérise par une peur aiguë du rejet, de l’oubli, ou d’un manque d’affection de la part des êtres chers. Cette crainte peut prendre racine à différents moments de la vie, que ce soit pendant l’enfance ou à l’âge adulte, découlant d’un déficit affectif ou d’une fragilité dans les relations.

Cet article vise à éclairer le sentiment d’abandon, en explorant ses origines, ses manifestations et ses impacts. Nous vous fournirons des stratégies pour affronter et guérir cette blessure intérieure, vous guidant vers la reconstitution de votre estime personnelle et l’amélioration de vos rapports aux autres. Découvrez comment dépasser le sentiment d’abandon pour embrasser des relations enrichissantes et en harmonie.

abandon

Comprendre le Sentiment d’Abandon?

Origines et manifestations

Le sentiment d’abandon tire ses racines de multiples expériences, tant dans l’enfance qu’à l’âge adulte, menant à un déficit affectif ou une insécurité dans les relations. Parmi les raisons principales, il est possible de mentionner :

  • L’expérience d’abandon dans l’enfance, à travers l’absence d’un parent, un manque d’affection ou d’attention, ou des séparations fréquentes.
  • Des chocs émotionnels : la disparition d’un être cher, un divorce, ou une séparation affective difficile.
  • Une estime de soi défaillante ou un sentiment persistant d’insécurité.

Les impacts sur la confiance en soi

abandon
  • La présence de troubles psychologiques comme l’anxiété ou la dépression.

Il se manifeste par une crainte profonde du rejet, de l’abandon ou du manque d’amour de la part de nos proches. Cela peut toucher différents types de relations : amoureuses, familiales ou amicales. Les symptômes peuvent être autant physiques que psychiques, incluant :

  • Panique ou anxiété à l’idée d’être seul ou de perdre quelqu’un d’important.
  • Un manque de confiance en soi et envers autrui.
  • Un sentiment de tristesse ou de dépression.
  • De l’agressivité ou de la colère.
  • Des comportements excessifs ou compulsifs, tels que des troubles de l’alimentation ou des addictions.

Les enfants et adolescents ayant vécu des épisodes ou des situations prolongées d'abandon, qu'ils soient physiques, émotionnels ou affectifs, peuvent développer un syndrome particulier que le psychologue Dufour nomme "l'abandonnite".

C’est une souffrance profonde, souvent invisible qui se traduit non seulement par une attitude générale de méfiance et d'opposition face à toute figure d'autorité ou de soutien, que ce soit envers des enseignants, des travailleurs sociaux, des tuteurs ou des parents adoptifs.

Ces jeunes ayant vécu cette blessure d’abandon sont souvent envahis par une angoisse dévorante d’être abandonné, ce qui les conduit à éviter, à tout prix, toute forme de dépendance émotionnelle. Ces personnes sont plus vulnérables aux personnes toxiques car elles ont un besoin de reconnaissance et d'exister, ce qu'un pervers narcissique peut repérer rapidement et mettre sous emprise en mettant sous dépendance affective sa victime en quête d'une relation fusionnelle qu'elle recherche pour se sécuriser.

Le sentiment d’abandon impacte négativement la confiance en soi, essentielle pour se sentir compétent, capable, et digne d’amour. Les individus affectés par ce sentiment tendent à se sous-estimer, à se comparer de manière défavorable aux autres, se percevant comme inférieurs ou indignes d’intérêt. Ils ont du mal à se faire entendre, à exprimer leurs besoins, leurs opinions, ou leurs émotions.

La peur du jugement, de la critique ou du rejet par autrui est également présente, tout comme des difficultés à faire confiance, à se sentir en sécurité dans une relation, et à s’y engager de manière stable et durable. Cela peut mener à une dépendance affective, caractérisée par un besoin excessif de réassurance et d’amour de la part de l’autre, au prix de l’identité et de la liberté personnelles.

abandon

Stratégies pour Faire Face au Sentiment d’Abandon

Reconnaissance et acceptation de ses émotions

La gestion du sentiment d’abandon commence par la reconnaissance et l’acceptation de ses émotions. Cela signifie éviter de nier, fuir ou réprimer ce qu’on éprouve, optant plutôt pour une expression saine et constructive de ces sentiments.

Accordez-vous le droit de ressentir de la tristesse, de la colère, du chagrin ou de la peur, sans jugement ni culpabilité. Nommer vos émotions, les comprendre et les accueillir est essentiel, car elles fournissent des indications précieuses sur vos besoins et vos aspirations. En reconnaissant et acceptant vos sentiments, vous vous libérez de leur contrôle et ouvrez la voie à leur transformation.

Développer l’autonomie émotionnelle

abandon

La deuxième étape pour surmonter le sentiment d’abandon implique de développer votre autonomie émotionnelle, ce qui signifie apprendre à être bien par vous-même sans dépendance émotionnelle envers autrui. Il s’agit de prendre ses responsabilités et de se valoriser.

Reconnectez-vous à vos ressources internes, telles que vos qualités, talents, passions, et projets. Il est crucial de se faire plaisir, de prendre soin de soi, de se respecter et de s’écouter. En cultivant votre autonomie émotionnelle, vous vous fortifiez, vous affirmez et vous épanouissez, ce qui vous rend capable de choisir des relations saines et équilibrées, fondées sur le respect, la confiance et la réciprocité.

Renforcer son système de soutien

Pour faire face à l’abandon, il est primordial de renforcer son réseau de soutien, c’est-à-dire, éviter l’isolement en se rapprochant de personnes bienveillantes qui offrent écoute, soutien et encouragement.

Confiez-vous à des proches, amis, professionnels ou participez à des groupes de soutien. Ces interactions peuvent aider à surmonter les difficultés et à rompre la solitude. S’ouvrir aux autres, partager et participer à des activités sociales, culturelles ou associatives enrichit votre vie. En renforçant votre système de soutien, vous créez des liens positifs qui vous apportent joie, sécurité et confiance.

Reconstruire Sa Confiance Après une Expérience d’Abandon

Réapprendre à faire confiance

Se retrouver après avoir été abandonné peut laisser des traces de méfiance, de blessure ou même de trahison, rendant difficile la confiance envers les autres comme en soi. Cependant, pour bâtir des relations épanouissantes et saines, retrouver cette confiance est crucial. Eclairages sur comment y parvenir :

  • Éviter de généraliser : Souffrir d’abandon ne signifie pas que tout le monde va nous abandonner ou décevoir. Il est vital de ne pas laisser nos craintes colorer notre perception des autres et de reconnaître que chaque individu est unique, avec des personnes fiables dans le monde.
  • Rejeter l’idéalisation : De même, cette expérience ne doit pas nous pousser à chercher la perfection partout. Se mettre trop de pression ou en attendre trop des autres et de soi mène à la frustration. Accepter les forces et les faiblesses tout comme les erreurs est essentiel.
  • Refuser l’isolement : L’abandon ne doit pas nous couper des autres. S’enfermer sur soi-même nuit gravement aux interactions sociales. Il est donc crucial de rester ouvert, de donner et de s’ouvrir à la possibilité de nouer des liens enrichissants.
abandon

S’engager envers soi-même : auto-compassion et affirmation

Se réconcilier avec soi-même après un tel épisode implique de cultiver une bienveillance personnelle. Adopter l’auto-compassion, une manière de s’adresser et de se traiter comme on le ferait avec un ami souffrant, et l’affirmation de soi, sont des étapes clés de ce processus.

Voici des suggestions pour s’y engager :

  • Pratiquer l’auto-compassion : Cela signifie reconnaître et accepter nos émotions sans jugement ni autoculpabilisation, se rappeler que la souffrance fait partie intégrante de la condition humaine et s’apporter réconfort et soutien avec douceur et gentillesse.
  • Se focaliser sur l’affirmation de soi : Se concentrer sur nos différentes qualités, réussites et objectifs personnels, se féliciter, et s’accorder du plaisir. S’exprimer, s’affirmer et respecter ses besoins et limites en est également une grande part.
abandon

Demander l’aide d’un professionnel

Dans certains cas, après avoir vécu un abandon, l’aide professionnelle peut s’avérer nécessaire, spécialement si le sentiment d’abandon est persistant ou devient handicapant. De nombreux professionnels comme les psychologues, psychanalystes et psychothérapeutes sont là pour nous accompagner dans notre cheminement vers la guérison.

Conseils pour s’orienter vers un professionnel :

  • Pas de honte à demander de l’aide : Rechercher du soutien témoigne d’une démarche courageuse pour prendre soin de soi et s’améliorer, et non d’un signe de faiblesse ou de folie.
  • Ne pas craindre l’aide professionnelle : Se confier est un acte bienfaisant qui offre compréhension, libération et des solutions pratiques, démontrant une volonté de reprendre le contrôle de sa vie.
  • Ne pas différer la demande d’aide : Demander support est une démarche efficace pour alléger nos souffrances, changer notre perspective et nos comportements, en prévenant d’éventuelles complications comme la dépression.

Conclusion

Le sentiment d’abandon est une réalité que nous pouvons tous rencontrer, à diverses phases de notre existence. Il se traduit par une crainte profonde d’être rejeté ou négligé par nos proches.

Ce sentiment peut naître de multiples circonstances vécues durant l’enfance ou l’âge adulte, générant un vide affectif ou une fragilité dans nos relations. Il affecte directement notre estime de soi, essentielle pour se percevoir comme compétent et digne d’amour.

Toutefois, il est important de se rappeler que ce sentiment n’est pas irrémédiable. Surmonter l’abandon et parvenir à des relations enrichissantes est tout à fait réalisable en adoptant certaines démarches : reconnaître et accepter ses émotions, cultiver son autonomie émotionnelle, consolider son réseau de soutien, restaurer la confiance en soi et envers autrui, s’engager envers soi-même et, si nécessaire, rechercher un thérapeute pour entamer une psychothérapie. En empruntant cette voie, vous pourrez regagner la confiance et vous ouvrir de nouveau à l’amour, à l’amitié, et au bonheur.


Articles similaires

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.