Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)
 
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)

La psychosomatique intégrative


34 vues
video-play-icon

L’intérêt de la psychosomatique intégrative.

Comprendre pour mieux se faire soigner.

maladie psychosomatique

L'émergence de la psychosomatique intégrative est le fruit des investigations menées par Jean Benjamin Stora, qui, dans son exercice clinique, a observé que le travail psychanalytique ne produisait pas toujours les effets escomptés chez certains patients avec des somatisations chroniques ou des maladies psychosomatiques.

Sans remettre en cause la psychanalyse en tant que telle, il a néanmoins reconnu que certaines de ses explications théoriques s'avéraient insuffisantes pour apporter une aide adéquate. Il a constaté que la psychanalyse ne lui permettait ni de saisir ni de soigner efficacement ces cas. Il a été confronté à des patients qui ne correspondaient pas aux profils de névroses infantiles décrits par le modèle freudien, notamment ceux dont le psychisme ne disposait pas d'un imaginaire ou d'un préconscient permettant une élaboration mentale.

Comment expliquer les somatisations ?

maladie psychosomatique

Au fil des consultations à la Pitié-Salpêtrière, Jean Benjamin Stora, psychanalyste psychosomaticien, a souhaité effectuer des recherches sur les mécanismes de somatisations.

Sa collaboration avec Pierre Marty, éminent psychosomaticien, a été le point de départ d'une exploration plus approfondie des cas de somatisation, mais ne lui suffisait pas à comprendre scientifiquement les maladies psychosomatiques.

Il s’est tourné vers des disciplines variées telles que la neuropsychanalyse, la médecine, les neurosciences et la théorie des systèmes, afin de mieux comprendre et traiter ces manifestations cliniques et dans le but de repenser l'humain au-delà de la dichotomie corps-psyché prévalente en Occident.

Jean Benjamin Stora a examiné les mécanismes de défense de l'être humain, distinguant le système biophysique de la dimension psychique, tous deux concourant à l'homéostasie. Il a noté que si les mécanismes physiologiques se mettent en place rapidement, le développement psychique requiert plus de temps. Il a observé la différence entre le psychisme naissant d'un enfant et celui d'un adulte.

L’être humain est une unité psychosomatique.

Jean Benjamin Stora postule que l'humain est une unité psychosomatique indissociable et qu'une prise en charge efficace doit en tenir compte. Il a développé un modèle basé sur cette vision systémique du vivant, distinguant cinq niveaux interdépendants, incluant le système psychique, le système nerveux autonome, le système immunitaire, le système nerveux central et le système génétique.

maladie psychosomatique

Stora a intégré dans ses recherches le concept de "quantum d'excitation" de Freud, qui renvoie à la capacité de tolérance du corps et du psychisme face aux excitations. Il s'est inspiré de la théorie des systèmes de Ludwig von Bertalanffy, qui souligne les interrelations et interactions complexes au sein des systèmes vivants.

Puisant dans les travaux de psychanalystes comme René Arpad Spitz, Sandor Ferenczi, Mélanie Klein, et d’autres et s'appuyant sur les avancées en neurosciences de Damasio et Edelman, etc...

Duparc, François. Dans son article « Ferenczi, ou le mal de l'introjection », dans la Revue française de psychosomatique, vol. 42, no. 2, 2012, pp. 51-62 note que dans « L’enfant mal accueilli et sa pulsion de mort », en 1929, Ferenczi évoque clairement la nature psychosomatique de certaines maladies telles que l’asthme bronchique, le spasme de la glotte, l’hypersensibilité aux infections ou l’anorexie. Il ne nie pas le terrain congénital possible de ces maladies, mais invoque le rôle favorisant ou déclenchant des facteurs traumatiques précoces et de leurs répétitions dans le temps. « Le caractère congénital de la tendance maladive est stimulé du fait de la précocité des traumas » (p.79). 

maladie psychosomatique

En s’appuyant sur les précurseurs de la psychosomatique et des recherches dans d’autres disciplines, Jean Benjamin Stora a abouti à la création du modèle Alpha de la psyché, en opposition au modèle Oméga centré sur la névrose infantile de Freud, présupposant un système psychique déjà constitué. Or Selon Jean Benjamin Stora, les patients présentant des problèmes de somatisation ont souvent un système psychique non constitué ou pas mature du fait d’une non-introjection de l’objet maternel (introjection, concept de Ferenczi).

Pourquoi consulter une psychanalyste psychosomaticienne ?

Comprendre la complexité des mécanismes internes de l'individu se révèle essentiel lorsqu'il s'agit de traiter un patient présentant des symptômes somatiques.

Pour éviter d'aggraver ces derniers, il est conseillé de délaisser temporairement la psychanalyse traditionnelle, sur le divan, en travaillant principalement en face à face. Elle peut être envisagée une fois l'appareil psychique établi ou plus mature. Le praticien aura un rôle plus maternant dans le but de favoriser une introjection maternelle manquante chez les patients somatisant, liée à des carences affectives, des traumatismes, ou des difficultés vécues par la mère avant et après la naissance.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.