Reinette Girard
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
 

Traumatisme psychologique vu par le psychanalyste Sándor Ferenczi


45 vues

Introduction

traumatismes

Le traumatisme psychique fait référence aux répercussions mentales résultant d’événements violents, terrifiants ou mettant en danger l’intégrité physique ou émotionnelle d’une personne. Ce type de traumatisme peut conduire à plusieurs troubles psychologiques, dont le stress post-traumatique, l’anxiété, la dépression, et la dissociation.

Comment la psychanalyse perçoit-elle et aborde-t-elle le traumatisme psychologique ? Quel rôle Sándor Ferenczi, figure marquante de cette approche, a-t-il joué dans l’appréhension et le traitement du traumatisme ?

Ce texte explore les contributions de Sándor Ferenczi, psychanalyste d’origine hongroise, qui a largement contribué à l’étude du traumatisme psychologique. Nous découvrirons comment il a challengé certaines des idées de Freud, son mentor et ami, pour développer sa propre vision du traumatisme. Celle-ci met l’accent sur l’importance des relations entre le sujet et son entourage, et sur les conséquences néfastes de ce qu’il appellait la « confusion des langues » entre adultes et enfants. Nous aborderons aussi les méthodes innovantes qu’il a introduites dans le traitement psychanalytique pour aider les patients traumatisés, souvent jugés difficiles à analyser.

En conclusion, nous soulignerons l’influence et l’héritage des théories de Ferenczi sur l’étude du traumatisme psychologique, qui continuent d’inspirer de nombreux professionnels dans le domaine de la psychanalyse.

Les fondements de la théorie du traumatisme chez Ferenczi

Sándor Ferenczi, psychanalyste distingué hongrois, a développé une critique à l’égard de certaines thèses freudiennes concernant le traumatisme psychologique. Sa théorie, innovante, met en lumière l’importance capitale de la dynamique relationnelle sujet-objet et les conséquences délétères de ce qu’il appelle la « confusion de langues » entre adultes et enfants.

Il introduit des distinctions fondamentales telles que celle entre le trauma et le traumatisme, l’identification à l’agresseur, et il explore le concept novateur du « nourrisson savant ».

La distinction entre trauma et traumatisme

Le stress post-traumatique est rigoureusement défini selon plusieurs critères diagnostiques, bien précis et méthodiques par le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM). Le DSM est la référence en matière de la nosographie psychiatrique contemporaine.

Malgré cette rigueur méticuleuse dans sa caractérisation clinique, le trouble de stress post-traumatique, considéré comme une affection psychologique profondément envahissante et complexe, continue de manifester un spectre étendu d'effets dévastateurs, dont l'impact, oscillant entre des troubles du sommeil perturbants et des crises d'angoisse paralysantes, varie en réalité grandement d'un individu à l'autre, dépendant ainsi de multiples facteurs intrinsèques et contextuels, allant de l'histoire personnelle aux mécanismes de résilience propres à chaque personne affectée.

Selon Ferenczi, le traumatisme se réfère à l’événement déclencheur d’une blessure psychologique chez l’individu, tandis que le trauma désigne l’empreinte mémorielle de cet événement, souvent inconsciente et refoulée. Il souligne que le trauma, susceptible de se réactiver, se manifeste par des symptômes ou des comportements répétitifs. Pour lui, le traumatisme revêt presque toujours un caractère sexuel, fréquemment en lien avec des abus ou des violences exercées par un adulte sur un enfant.

Ferenczi accorde également une grande importance à la parole des patients traumatisés, se démarquant ainsi de Freud qui donnait la primauté aux fantasmes.

L’importance cruciale de l’identification à l’agresseur

Ferenczi met en exergue le processus par lequel le sujet traumatisé adopte une posture de soumission et s’identifie à son agresseur comme moyen de maîtriser son environnement et de se prémunir contre la douleur. Ce mécanisme de défense conduit à une altération de la perception de la réalité, une confusion identitaire entre le soi et l’autre, ainsi qu’un sentiment de culpabilité pathologique.

Cette dynamique transforme le sujet en un « nourrisson savant ».

Le concept du « nourrisson savant »

Ferenczi utilise la métaphore du « nourrisson savant » pour décrire l’enfant traumatisé qui a développé prématurément une intelligence et une hypersensibilité aux attentes et désirs d’autrui. Cet enfant, forcé de mûrir trop vite, renonce à ses propres besoins pour se plier à ceux de l’adulte.

Victime de cette « confusion de langues » entre son monde et celui des adultes, le « nourrisson savant » perd son innocence, sa spontanéité, et sa capacité ludique, restant enfermé dans une réalité faussée.

L’approche clinique de Ferenczi sur le traumatisme psychologique

Sándor Ferenczi a joué un rôle crucial en enrichissant la compréhension et le traitement du traumatisme psychique à travers sa contribution théorique significative. Parallèlement, il a introduit des innovations techniques et pratiques dans la thérapie psychanalytique, ciblant particulièrement les patients atteints de stress post-traumatique, qui étaient souvent jugés inanalysables auparavant.

Ses développements majeurs incluent la mise en place de la « technique active » en thérapie, l’introduction de l’analyse mutuelle et une emphase sur la reconnaissance de la réalité du traumatisme vécu par les patients.

La « technique active » en thérapie

La « technique active » propose une intervention plus directe et concrète avec le patient, qui peut se manifester par des conseils, des suggestions, des interprétations ou même des directives spécifiques de la part du thérapeute. Ferenczi a appliqué cette technique pour briser les barrières des résistances, des régressions ou des impasses thérapeutiques.

Il a soutenu que cette approche nécessitait une présence plus active et empathique de l’analyste, compensant le déficit d’affection et de soutien reçu dans l’enfance de certains patients.

L’introduction de l’analyse mutuelle

L’analyse mutuelle, initiée par Ferenczi, visa à créer une dynamique plus équilibrée et sincère entre l’analyste et le patient. Dans cette approche, l’analyste se montre également vulnérable, partageant ses propres émotions, conflits et erreurs. Cette technique cherche à diminuer les barrières, favoriser une atmosphère de confiance mutuelle et collaboration, et contribuer à la guérison des blessures narcissiques du patient.

La reconnaissance de la réalité du trauma du patient

solitude intérieure

Valider l’expérience traumatique du patient sans la remettre en question ni la minimiser constitue le cœur de cette approche. Ferenczi a critiqué la tendance de minimiser ou de nier la réalité des violences subies par les patients, une pratique autrefois courante qui attribuait ces récits à des désirs inconscients. Il a milité pour une écoute attentive, respectueuse et empathique du vécu douloureux du patient, soulignant l’importance de restaurer le sentiment de réalité souvent ébranlé par les troubles psychologiques issus du traumatisme.

Impact et héritage des idées de Ferenczi sur le traumatisme psychologique

Sándor Ferenczi, pionnier dans l’étude du traumatisme psychologique, a longtemps fait face à l’opposition et à la marginalisation de certains membres de la communauté psychanalytique, y compris Freud et ses disciples. Néanmoins, ses contributions ont finalement été saluées et revalorisées après des décennies.

Son influence remarquable sur les théories modernes du traumatisme et la thérapie a enflammé des discussions actuelles et a significativement modifié l’approche du traitement du traumatisme.

La réhabilitation de Ferenczi et l’acceptation de ses théories

Longtemps étiqueté comme dissident et parfois même comme schizophrène par ses détracteurs au sein de la communauté psychanalytique, Ferenczi a été accusé de trahir les doctrines freudiennes par ses pratiques jugées irrationnelles et risquées. Ses travaux ont été censurés ou carrément ignorés jusqu’à leur redécouverte dans les années 1960, où ses écrits et son Journal clinique ont enfin été publiés et appréciés, marquant le début d’une réévaluation positive de son impact sur la psychanalyse.

Influence sur les théories modernes du traumatisme et la thérapie

L’apport de Ferenczi aux théories modernes et à la pratique thérapeutique est incontestable. Il a influencé des courants majeurs tels que les approches relationnelles, intersubjectives et humanistes en psychothérapie. Des figures comme Winnicott, Balint, Khan et d’autres ont étendu ses concepts novateurs, tels que l’identification à l’agresseur, la notion de « nourrisson savant » et l’analyse mutuelle, enrichissant ainsi le domaine de la psychotraumatologie, de la psychologie du développement et de la thérapie du lien.

Les débats contemporains et l’évolution de la prise en charge du trauma

Ferenczi a posé des fondations solides pour les discussions actuelles sur la compréhension et le traitement du traumatisme psychique. Ses interrogations sur les origines, les effets, et les approches thérapeutiques des traumatismes ont pavé la voie à une meilleure prise en charge du stress post-traumatique à grande échelle (guerres, génocides) et individus (abus sexuels, violences familiales). Il a aussi promu une vision de la relation thérapeutique basée sur l’empathie, le respect et la collaboration, contribuant à une pratique plus éthique et humaine de la psychanalyse.

Conclusion

Sándor Ferenczi, en tant que psychanalyste, a significativement contribué à notre compréhension et à notre approche du traumatisme psychologique. En remettant en question les idées préétablies de Freud, il a développé sa propre vision du traumatisme, mettant l’accent sur la relation cruciale sujet-objet et sur les conséquences de la confusion des langages entre adultes et enfants.

Ce pionnier a introduit des méthodes innovantes dans la pratique de la psychanalyse, spécifiquement destinées à soigner les patients traumatisés. Son travail a non seulement eu une influence profonde sur les théories modernes du traumatisme et les méthodes thérapeutiques, mais il a également stimulé des discussions contemporaines sur la manière de prendre en charge le traumatisme.

Pour ceux qui souhaitent explorer plus avant le concept du traumatisme psychologique à travers le prisme de Sándor Ferenczi, nous vous encourageons à consulter les ouvrages référencés  disponibles en bas de page.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.