Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)
 
63 Rue Paradis, 13006 Marseille, France
Reinette Girard
Psychanalyste Marseille, psychothérapie individuelle, Thérapie de couple, Thérapie familiale systémique.
63 rue Paradis 13006 Marseille (proche métro Estrangin Préfecture)

Quand les émotions révèlent une problématique transgénérationnelle .


19 vues

La famille est le berceau de nos sentiments

La famille est un système complexe. C'est au cœur de ce microcosme que nous apprenons à ressentir, exprimer, gérer et comprendre nos émotions. Mais que se passe-t-il lorsque ce système familial est rongé par des dysfonctionnements émotionnels ? Comment ces problèmes influencent-ils l'individu qui cherche des réponses en thérapie individuelle, en thérapie de couple ou familiale ? Voici toute l'importance de sonder les émotions au sein du système familial d'un individu, ou de la famille.
Michel Delage, psychiatre et thérapeute familial, dans son article "Le thérapeute et les émotions dans la famille", rappelle que Darwin a démontré dans son ouvrage de 1872 "L’expression des émotions chez l’homme et chez les animaux" combien les émotions sont universelles et nécessaires à la survie, permettant à un individu de réagir à une menace, de fuir et de lutter contre son adversaire. Mais les émotions ont également une valeur communicative puissante. Elles indiquent aux autres notre état d'esprit, nos intentions."

Les émotions permettent de s'adapter à son milieu et d'interagir

Au fil de la phylogenèse, elles ont permis, avant l'apparition du langage, des comportements collectifs coordonnés, organisant la compétition et la coopération. Michel Delage affirme que "Les émotions sont faites autant pour être partagées que pour être cachées, dissimulées. Notre équilibre résulte sans doute de cette tension entre ce que nous montrons aux autres et ce que nous gardons pour nous des émotions que nous éprouvons, c’est dans cette tension que la vie morale prend naissance.

La Transmission familiale des émotions, un phénomène transgénérationnel.

La famille, lieu d'apprentissage des émotions

La transmission familiale des émotions est un processus complexe qui se déroule au sein de la famille. C'est par ce processus que nous apprenons à ressentir et à exprimer nos émotions. La façon dont nos parents et nos proches gèrent leurs émotions influence grandement notre propre gestion émotionnelle. Nicolò Anna Maria, et Eleonora Strinati affirment que "La famille vit donc dans un contexte d’apprentissage émotionnel avec lequel, comme dirait Meltzer (1983), chacun d’entre nous s’est identifié, et dont le fonctionnement mental et émotionnel fait partie de notre monde interne (Nicolo, 1993)."

La famille peut être dysfonctionnelle

Parfois, cette transmission peut être dysfonctionnelle, générant des conflits, des malentendus et des souffrances. Il est donc crucial de questionner comment la circulation des émotions s'opère au sein d'une famille. Cela permet de comprendre les dynamiques émotionnelles familiales qui ont pu contribuer à l'état émotionnel d'un l'individu, notamment en thérapie individuelle.

La contagion émotionnelle au sein de la famille.

L'enfant peut faire sienne les émotions des autres

Car certaines personnes, envahies par leurs émotions, ont souvent été submergées par les émotions des autres, celles d’un adulte qui n’a pas su gérer les siennes. C’est parfois des émotions enfouies d’un parent qui ressortent dans des attitudes et des comportements que l’enfant tente de décrypter, générant de l’angoisse et parfois de la culpabilité de ne pas savoir.

L’enfant s’approprie ces émotions qui ne lui appartiennent pas. Il les ressent à la place de l’autre, par effet miroir. Cela crée des profils d’individus hypersensibles, qui se sont retrouvés impuissants devant la détresse d’un de leurs parents ou devant un non-dit qui se manifestent par des évitements. Il ne va pas seulement vivre sa peine, mais prendre la peine du parent malade et peut-être celle de la famille pour la comprendre, la soulager inconsciemment, voire pour la protéger. Il va essayer d’aider l’adulte en détresse, mais devant son incapacité, son impuissance, il va vivre plusieurs émotions négatives comme la colère, la tristesse, la culpabilité…qui risquent de le déborder psychiquement.

Se couper de ses émotions pour supporter une réalité difficile

Parfois, un parent coupé de ses émotions peut laisser l'enfant dans un état de confusion, le laissant dans une incompréhension profonde. L'enfant se trouvera mal à l'aise ne sachant pas si ses ressentis sont normaux ou pas. Ces difficultés émotionnelles ont une source parfois lointaine, celles d’un aïeux qui continuent à être représentés par un symptôme véhiculé par les émotions ou l'attitude d’un parent.  Cette situation va engendrer de la souffrance, poussant l’enfant à imiter ou à interpréter le comportement de l'adulte, dans une tentative désespérée de déchiffrer l’énigme de ce qu’il perçoit et ressent, sans pouvoir mettre des mots et du sens. Il peut construire une « carapace émotionnelle » pour se protéger des difficultés à comprendre le monde qui l’entoure.

Corps lieu de décharge émotionnelle, somatisation

Une souffrance peut se manifester par des problèmes somatiques, seul moyen pour décharger le trop plein au niveau psychique. L’enfant est alors contaminé par une mémoire transgénérationnelle. Cette mémoire est particulièrement présente dans les familles où des traumatismes n’ont pas pu être élaborés, dans le cas des secrets de familles, ou de non-dits.

Comment repérer la mémoire familiale en lien avec les émotions.

Il est important de comprendre comment la transmission familiale des émotions s’est effectuée.

Le thérapeute peut identifier des schémas émotionnels répétitifs qui peuvent être la source de problèmes persistants à travers :

  •  le mode de communication,
  • la façon de s’attacher dans la famille
  • de se séparer
  • d’être en relation dans la famille
  • de se mettre en relation à l’extérieur
  • les valeurs communes partagées
  • les loyautés visibles et invisible
  • le repérage des secrets de famille, des non-dits...
  • les traumatismes familiaux ou celui d'un parent

Pourquoi il est important de comprendre le phénomène transgénérationnel

Le but de travailler sur les émotions et l’histoire familiale, est de trouver du sens à ce qui a été vécu et de se libérer du passé. Cela permet au sujet, qui jusqu'ici a été submergé par des sentiments étrangers, de se libérer des émotions qui ne lui appartiennent pas, de se délester de cette lourde charge familiale, et de faire la paix avec un passé qu’il porte comme un fardeau souvent par loyauté invisible. C’est un passé qui le hante, sans qu'il ne sache parfois, et le consume, ce qui l'empêche de vivre pleinement le présent et sa vie et qui, comme une ombre insaisissable, dicte ses actions et ses pensées. Il devient le prisonnier d'une histoire qui n'est pas la sienne, souvent sans s'en apercevoir.

C'est quoi le Phénomène Transgénérationnel.

C'est une transmission

Le phénomène transgénérationnel fait référence à la transmission, de génération en génération, de comportements, de croyances, de valeurs et d'émotions. Cette transmission peut avoir des effets profonds sur l'individu, influençant ses relations, son identité et sa santé mentale. 
Ces émotions peuvent être la colère, la tristesse, la joie, etc… mais aussi celles auxquelles on ne pense pas toujours, comme la honte ou la culpabilité. Elles ne sont pas toujours identifiées par le patient en psychothérapie. Il n’est pas toujours évident de les repérer pourtant elles peuvent être à l’origine de mal-être profond, pas toujours compris par le patient tant que la psychothérapie ne révèle pas cette problématique familiale. La difficulté provient souvent des défenses comme le déni ou le clivage qui s’est transmis par les générations précédentes.

Selon Darchis Élisabeth dans son article « Pérégrination des fantômes en périnatalité », Le Divan familial, vol. 15, no. 2, « la transmission garde la trace des héritages psychiques, la trace d’émotions et de vécus, qui s’actualisent ou se réveillent d’autant plus fortement qu’ils avaient été écartés ou refoulés. Et parfois, la métamorphose générationnelle est difficile, voire impossible, quand cette réorganisation familiale est entravée par des retrouvailles avec un matériel traumatique non élaboré : la reprise de l’héritage psychique se bloque ou s’organise défensivement car le futur parent ne peut se réapproprier ni le matériel de l’enfance, ni celui légué par les générations précédentes. E. Granjon appelle « transmission psychique transgénérationnelle » la difficulté, voire l’impossibilité de transformer ce qui est transmis. Ces éléments en souffrance de symbolisation, « traces sans mémoire » ou « débris transgénérationnels » se déplaçant d’une génération à l’autre, constituent alors le négatif de la transmission et trouvent à se rejouer dans la génération suivante en provoquant, toujours selon cet auteur, un « télescopage générationnel » (concept proposé aussi par Haydée Faimberg (1993) dans Transmission de la vie psychique entre les générations). »

Il est important de lever les non-dits en thérapie

Pourtant certains signes, certaines histoires arrangées peuvent donner des pistes de travail en psychothérapie,  pour pouvoir lever les non-dits, les secrets de famille, le vécu de la honte, de culpabilité...non élaborée par les aïeux. La ou le thérapeute formé à l'analyse ou psychanalyse transgénérationnelle, ou en psychogénéalogie, peut aider le patient à repérer les signes par le questionnement et la formulation d'hypothèses. Dans le cadre de la thérapie individuelle, mais aussi dans une thérapie familiale, il est important de sonder comment les émotions ont circulé dans le système familial pour comprendre comment elles ont été transmises à travers les générations. Cela peut aider à dénouer des problèmes émotionnels profondément ancrés qui sont liés à des expériences familiales passées.

L'aide d'un thérapeute peut être nécessaire pour un travail d'élaboration

Le thérapeute peut aider l'individu à prendre conscience de l'impact de ces émotions héritées sur sa vie actuelle. Cela peut ouvrir la voie à des changements positifs, en permettant à la personne de briser les cycles émotionnels négatifs et de créer de nouvelles dynamiques émotionnelles.

En somme, sonder les émotions au sein du système familial de l'individu en thérapie individuelle est une démarche essentielle. Elle permet de comprendre les dynamiques émotionnelles qui ont façonné l'individu, d'identifier les schémas émotionnels nocifs et de briser les cycles émotionnels négatifs. En mettant en lumière la transmission familiale des émotions et le phénomène transgénérationnel, le thérapeute peut aider l'individu à naviguer dans le labyrinthe de ses émotions et à trouver la voie vers le bien-être émotionnel.
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.